Créatine et musculation : Les erreurs à éviter

La créatine est le second supplément le plus commercialisé.

Celle-ci est couramment utilisée par les sportifs pratiquant la musculation.

Dans certains cas, il arrive qu’elle ne soit pas employée comme il se le doit.

Voici donc quelques directives et faits à connaître afin d’éviter les erreurs lors de la prise de créatine.

Il n’est pas nécessaire de prendre une grosse dose de créatine pour que celle-ci opère

Il faut en premier lieu souligner que la créatine n’est pas un produit dopant.

Ainsi, en consommer à forte dose ne la rend pas plus efficace.

De plus, l’usage de cette substance à dose élevée ne fait que freiner puis cesser la production naturelle par l’organisme.

Un dosage compris entre 3 et 5 grammes par jour suffit largement pour obtenir des effets satisfaisants.

La créatine n’est pas indispensable qu’en prise de poids, bien au contraire

Lorsque vous entamez une prise de masse, vous consommez une grande quantité de nutriments permettant de synthétiser la créatine.

Durant un programme de perte de poids, ces nutriments viennent à faire défaut, la synthèse de la créatine régresse alors inévitablement.

De ce fait, c’est surtout au cours d’une diète que le corps a le plus besoin d’un complet de cette substance.

Quoi qu’il en soit, il faut garder à l’esprit qu’une supplémentation en créatine est bénéfique en toute situation, mais ses effets seront plus importants au cours d’un régime que pendant une prise de poids.

Les contre-indications plus ou moins relatives, requérant l’appréciation d’un médecin

Dans certains cas, la prise de créatine est contre-indiquée, tout dépend de l’état de santé de chacun.

Requérir l’avis d’un médecin s’avère donc nécessaire pour profiter d’un traitement adéquat.

La consultation est notamment indispensable pour les personnes sujettes à des problèmes rénaux ou hépatiques.

Cette précaution est également valable pour une personne souffrant d’hypertension artérielle ou suivant un traitement pour soigner une dépression.

Les contre-indications sans restriction, où l’usage de la créatine est vivement déconseillé

Il existe également des cas où la prise de la créatine est vivement déconseillée.

Les femmes enceintes et allaitantes n’ont absolument pas le droit d’en consommer.

Il en est de même pour les personnes qui souffrent d’un trouble schizo-affectif ou d’un trouble bipolaire.

Pareillement pour celles qui suivent un traitement à base de probénécide, de tobramycine, de cimétidine, d’amikacine, de gentamicine, de triméthoprime ou encore de ciclosporine.

Conseils pour la prise de la créatine

Pour tirer profit de la créatine de manière optimale, il est recommandé d’en consommer 3 à 5 grammes par jour et de bien en répartir la prise dans la journée, par exemple 1 gramme à chaque repas.

En outre, il est conseillé de faire appel uniquement à la créatine monohydrate.

Plus d’infos sur la créatine et les protéines sur cette page.