Comment perdre les derniers 5 kilos de graisse?

Que l’on veuille perdre 5 kilos ou 50 kilos de graisse, on peut appliquer le même principe : dans le but de perdre du poids, on doit bruler plus de calories que l’on en absorbe.

Avec une nutrition adéquate et un planning d’exercice, vous pouvez être certain que tout le poids que vous perdrez viendront bien de la graisse localisée.

Cependant, selon votre niveau de démarrage et vos objectifs, il est fort probable que vous aurez besoin d’ajuster votre programme pour pérenniser cette perte de graisse.

En addition, d’autres facteurs viendront peser sur la balance.

En général, au fur et à mesure que vous devenez plus mince, la perte de poids est plus difficile et vous devrez alors faire attention à des choses qui ne vous paraissaient pas importantes au début du régime.

Comment faire pour évacuer les derniers 5 kilos qui nous restent ?

« Les 5 derniers kilos » seront différents d’une personne à l’autre.

Si votre but est de passer sous la barre des 100 kilos alors que vous êtes à 105, ce sera plus facile pour vous que si vous étiez un athlète culturiste qui se prépare pour une compétition, qui est déjà à 8% de body fat et qui voudrait se débarrasser de 5 kilos en superflu.

Au moment de fixer vos objectifs de perte de poids, il est essentiel de rester honnête avec vous-même et dans l’idéal de demander les conseils avisés d’un expert.

La plupart des candidats à un régime sous-estiment grossièrement le nombre de kilos qu’ils ont besoin de perdre pour devenir sec et mince.

musculation-3Bien souvent, on trouve dans les consultations de coach minceur, des clients qui se disent qu’ils ont besoin de perdre 10 kilos alors que la réalité est qu’ils ont besoin de perdre entre 15 et 20 kilos pour être vraiment sec.

Prendre cela en considération, c’est important et évite des frustrations inutiles.

Que faire pour évacuer ses 5 derniers kilos ?

1)   Déterminez vos besoins caloriques

A mesure que vous perdez du poids, vos dépenses caloriques diminuent.

Pour prendre un exemple extrême, une personne qui pesait 250 kilos et qui maintenant en pèse 90, a besoin de bien moins d’énergie pour marcher du point A vers le point B que lorsqu’ elle devait transporter ses 160 kilos de surcharge.

Il est important de constamment surveiller ses progrès et d’ajuster les calories à la baisse si les progrès stagnent.

La réduction calorique impacte le métabolisme.

Les hormones, qui contrôlent la dépense énergétique, notamment l’hormone thyroïdienne, sont chamboulées à mesure que votre corps s’adapte à votre régime hypocalorique.

2)   Pensez à dormir davantage.

Un sommeil de qualité et de quantité médiocre peut ruiner vos efforts de perte de poids.

Le manque de sommeil peut potentiellement affecter votre appétit en le stimulant outre mesure.

De même, une privation de sommeil agit négativement sur votre force musculaire.

 3)   Prenez de l’exercice régulier

L’effet de l’exercice sur la perte de poids varie grandement d’une personne à l’autre.

Néanmoins, à mesure que vous mincirez, l’influence de l’exercice sur votre perte de poids augmentera.

Chez des personnes avec un body fat index très bas, il existe un plus grand risque de perdre du muscle si on ne contrôle pas ses apports caloriques.

Un programme d’exercice à fort intensité (en anglais HIT) augmente le métabolisme bien après la seule période de l’exercice.

Perdre ses derniers kilos n’est pas chose aisée mais vous pouvez y arriver.

La plupart des gens ont bien plus que 5 kilos à perdre.

Afin de finalement se débarrasser de ses 5 derniers kilos, vous ne devez pas opter pour une solution radicale et néfaste comme celle d’arrêter de vous alimenter.

Arrivé à ce stade, vous devrez autant que possible peser vos aliments.

D’autre part, il peut être judicieux de prendre quelques compléments alimentaires sous la supervision d’un professionnel de santé.

Pour conclure, vous devez vous armer de patience.

La perte de poids s’atténue à mesure que l’on atteint ses objectifs et la tentation de faire quelque chose d’extrême pour y parvenir est grande.

Mais, gardez à l’esprit que arriver à votre poids idéal, n’est pas une fin en soi, il s’agit aussi de s’y maintenir.

Si vous pensez avoir atteint un plateau, évaluez avec soin tous les aspects de votre style de vie qui peuvent encore interférer avec cet objectif et maintenez vos efforts en perspective.